comment lire un tensiomètre ?

Comparatifs des meilleurs tensiomètres

comment lire un tensiomètre ?

4 mai 2020 Non classé 0
comment lire un tensiometre

Vous vous demandez souvent ce que signifient les chiffres de pression artérielle qui s’affichent sur votre tensiomètre ? Les médecins les appellent pression artérielle systolique (le chiffre du haut) et diastolique (le chiffre du bas). Pro-tensiometre.fr vous propose son guide : comment lire un tensiomètre ? Il est important de connaître ces deux chiffres, qui pourraient vous sauver la vie.

Que signifie le chiffre de la pression artérielle systolique sur un tensiomètre ?

Lorsque votre cœur bat, il comprime et pousse le sang à travers vos artères vers le reste de votre corps. Cette force crée une pression sur ces vaisseaux sanguins : c’est votre tension artérielle systolique.

  • Une pression systolique normale est inférieure à 120.
  • Une valeur de 120-129 est élevée.
  • 130-139 est une tension artérielle élevée de stade 1 (également appelée hypertension).
  • 140 ou plus correspond à une hypertension de stade 2.
  • 180 ou plus est une crise d’hypertension. Appelez le 15.

Que signifie le chiffre de la pression artérielle diastolique sur un tensiomètre ?

Le chiffre diastolique, ou le chiffre du bas, est la pression dans les artères lorsque le cœur se repose entre deux battements. C’est le moment où le cœur se remplit de sang et reçoit de l’oxygène. Une pression artérielle diastolique normale est inférieure à 80. Mais même si votre nombre diastolique est inférieur à 80, vous pouvez avoir une pression artérielle élevée si la lecture systolique est de 120-129.

  • 80-89 est une hypertension de stade 1.
  • 90 ou plus est une hypertension de stade 2.
  • 120 ou plus est une crise hypertensive. Appelez le 15.

Comment la pression artérielle est-elle mesurée ?

Un médecin ou une infirmière mesurera votre tension artérielle à l’aide d’un tensiomètre. C’est simple et indolore. La personne qui prend votre pression artérielle enroule le brassard autour de votre bras. Certains brassards de tensiomètre font le tour de l’avant-bras ou du poignet, mais souvent ils ne sont pas aussi précis.

Votre médecin ou votre infirmière utilisera un stéthoscope pour écouter le sang qui circule dans votre artère. Elle gonflera le brassard à une pression supérieure à votre tension systolique, et il se resserrera autour de votre bras. Puis elle le relâchera. Lorsque le brassard se dégonfle, le premier son qu’elle entend dans le stéthoscope est la tension artérielle systolique. Cela ressemble à un bruit de claquement. Le point où ce bruit disparaît marque la pression artérielle diastolique.

Dans une lecture de la pression artérielle sur un tensiomètre, le chiffre systolique vient toujours en premier, puis le chiffre diastolique. Par exemple, vos chiffres peuvent être “120 sur 80” ou s’écrire 120/80.

Quel est le plus important sur un tensiomètre, le chiffre du bas ou du haut ?

Nous avons découvert que la pression artérielle systolique (le chiffre du haut ou la pression artérielle la plus élevée lorsque le cœur se serre et pousse le sang dans le corps) est plus importante que la pression artérielle diastolique (le chiffre du bas ou la pression artérielle la plus basse entre les battements du cœur) parce qu’elle donne la meilleure idée de votre risque d’avoir une attaque ou une crise cardiaque.

Nous savons, par exemple, qu’une pression artérielle de 160/80 mmHg est plus “risquée” qu’une pression artérielle de 150/90 mmHg. Une tension artérielle systolique élevée mais une tension artérielle diastolique normale ou basse est appelée “hypertension systolique isolée” (ISH) et comporte un risque accru de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral et doit être traitée.

Toutefois, dans certaines circonstances, la pression artérielle diastolique peut être plus importante que la pression systolique. Par exemple, certaines études suggèrent que, chez les personnes âgées de moins de 40 ans, la pression artérielle diastolique est un meilleur moyen d’évaluer le risque. Cependant, les jeunes sont moins susceptibles de subir un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque, de sorte que les informations sur leur risque de problèmes futurs sont limitées. Il se pourrait que la pression artérielle diastolique devienne plus importante lorsqu’elle est très élevée. Certains éléments indiquent, par exemple, qu’une pression sanguine de 180/120 mmHg entraîne un risque plus élevé d’accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque que 180/100 mmHg.

La seule façon de résoudre ce problème est d’obtenir des données sur des milliers de patients, recueillies de manière systématique. Les tests statistiques permettant d’étudier l’importance relative de la pression artérielle systolique et diastolique sont extrêmement complexes. Cependant, les données actuelles suggèrent fortement que, au-delà de 40 ans, c’est la pression systolique qui est la plus importante sur un tensiomètre.

À quelle fréquence dois-je faire vérifier ma tension artérielle avec un tensiomètre ?

Si votre tension artérielle est normale (moins de 120/80), faites-la vérifier chaque année ou plus fréquemment selon les recommandations de votre médecin.

Si votre pression artérielle est élevée (pression systolique entre 120 et 129 ou pression diastolique inférieure à 80), votre médecin voudra probablement la faire vérifier tous les 3 à 6 mois. Il vous recommandera probablement de modifier votre mode de vie, par exemple en faisant plus d’exercice et en adoptant un meilleur régime alimentaire.

Si vous souffrez d’hypertension au stade 1 (130-139 au lieu de 89-90), le médecin vous proposera peut-être de changer de mode de vie et vous reverra dans 3 à 6 mois. Il peut aussi vous dire de changer de mode de vie et de prendre des médicaments, puis de revoir votre état dans un mois. Cela dépend des autres problèmes de santé ou des facteurs de risque dont vous souffrez.

Une personne souffrant d’hypertension au stade 2 140/90 ou plus, recevra probablement des médicaments. On vous demandera également de modifier votre mode de vie et de revoir le médecin dans un mois.

Puis-je vérifier ma tension artérielle à la maison ?

Il est important pour de nombreuses personnes de surveiller leur tension artérielle à domicile, surtout si vous souffrez d’hypertension. Cela vous permet, à vous et à votre médecin, de savoir si votre traitement est efficace. Votre médecin peut également vous suggérer de vérifier votre tension à domicile s’il pense que vous souffrez d’une “hypertension des blouses blanches”. Il s’agit d’une affection réelle. Le stress d’un cabinet médical augmente votre tension artérielle, mais quand vous êtes chez vous, c’est normal.

Demandez à votre médecin de vous recommander un tensiomètre facile à utiliser. Assurez-vous que le brassard est bien ajusté. Si votre bras est trop grand pour le brassard, la lecture peut être plus élevée que votre tension artérielle ne l’est réellement. Demandez à votre médecin de vous recommander un brassard plus grand ou achetez un tensiomètre avec un brassard qui vous convient.

Vous pouvez également utiliser un tensiomètre au poignet, mais ils ne sont souvent pas aussi précis. Suivez les instructions fournies avec l’appareil pour vous assurer que vous l’utilisez correctement. Quel que soit le type de tensiomètre dont vous disposez, il est conseillé de l’apporter au cabinet de votre médecin. Vous pourrez comparer sa lecture avec les chiffres que votre médecin obtient. Évitez la caféine, les cigarettes et faites de l’exercice pendant au moins 30 minutes avant le test.

Lorsque vous prenez votre tension artérielle à la maison, asseyez-vous bien droit sur une chaise et posez les deux pieds par terre. Demandez à votre médecin ou à votre infirmière de vous montrer la bonne façon de positionner votre bras afin d’obtenir des mesures précises. Vérifiez-la à la même heure de la journée afin que les mesures soient cohérentes. Ensuite, effectuez plusieurs mesures à environ une minute d’intervalle. N’oubliez pas de noter les résultats.

Apportez le journal de votre tension artérielle au cabinet de votre médecin afin de pouvoir parler de tout changement dans vos chiffres. Votre médecin décidera si vous avez besoin de médicaments. Même si votre tension artérielle est élevée, vous n’aurez probablement pas de symptômes. C’est pourquoi on l’appelle souvent le “tueur silencieux”. Le premier symptôme d’une hypertension non traitée peut être une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou une lésion rénale

Mesures préventives pour réguler sa tension

Même si vous êtes en bonne santé, vous devez prendre des mesures préventives pour maintenir votre tension artérielle dans la fourchette normale. Cela peut vous aider à réduire votre risque de développer une hypertension, une maladie cardiaque ou une attaque.

Avec l’âge, la prévention devient encore plus importante. La pression systolique a tendance à augmenter lorsque vous avez plus de 50 ans, et elle est bien plus importante – Source fiable pour prédire le risque de maladie coronarienne et d’autres affections. Certains problèmes de santé, comme le diabète et les maladies rénales, peuvent également jouer un rôle. Consultez votre médecin pour savoir comment gérer votre état de santé général afin de prévenir l’apparition de l’hypertension. Les mesures préventives suivantes peuvent aider à réduire ou à éviter l’hypertension :

Réduire l’apport en sodium

Réduisez votre consommation de sodium. Certaines personnes sont sensibles aux effets du sodium. Ces personnes ne devraient pas en consommer plus de 2 300 mg par jour. Les adultes qui souffrent déjà d’hypertension peuvent avoir besoin de limiter leur consommation de sodium à 1 500 mg par jour.

Il est préférable de commencer par ne pas ajouter de sel à vos aliments, ce qui augmenterait votre consommation globale de sodium. Limitez également les aliments transformés. Beaucoup de ces aliments ont une faible valeur nutritionnelle tout en étant riches en graisses et en sodium.

Réduire la consommation de caféine

Réduisez votre consommation de caféine. Consultez votre médecin pour savoir si la sensibilité à la caféine joue un rôle dans la mesure de votre tension artérielle.

Faire de l’exercice

Faites de l’exercice plus souvent. La constance est essentielle pour maintenir une tension artérielle saine. Il est préférable de faire 30 minutes d’exercice chaque jour plutôt que quelques heures seulement le week-end. Essayez cette douce routine de yoga pour faire baisser votre tension artérielle.

Maintenir un poids sain

Si vous avez déjà un poids santé, maintenez-le. Ou perdez du poids si nécessaire. En cas de surcharge pondérale, le fait de perdre ne serait-ce que 2 à 5 kg peut avoir un impact sur votre tension artérielle.

Gérer le stress

Gérez votre niveau de stress. Des exercices modérés, du yoga ou même des séances de méditation de 10 minutes peuvent vous aider. Découvrez ces 10 moyens simples de soulager votre stress.

Réduire la consommation d’alcool et arrêter de fumer

Réduisez votre consommation d’alcool. Selon votre situation, vous devrez peut-être arrêter complètement de boire. Il est également important d’arrêter ou de s’abstenir de fumer. Fumer est incroyablement nocif pour la santé de votre cœur.

Une tension artérielle trop basse

L’hypotension est connue sous le nom d’hypotension. Chez les adultes, une pression artérielle de 90/60 mm Hg ou moins est souvent considérée comme une hypotension. Cela peut être dangereux car une pression artérielle trop basse ne permet pas à votre corps et à votre cœur de recevoir suffisamment de sang oxygéné.

Parmi les causes possibles de l’hypotension, on peut citer

  • les problèmes cardiaques
  • déshydratation
  • grossesse
  • perte de sang
  • infection grave (septicémie)
  • anaphylaxie
  • malnutrition
  • les problèmes endocriniens
  • certains médicaments

L’hypotension s’accompagne généralement de vertiges ou d’étourdissements. Consultez votre médecin pour connaître la cause de votre hypotension et savoir ce que vous pouvez faire pour l’augmenter. Il est essentiel de maintenir votre pression artérielle dans la plage normale pour prévenir les complications, telles que les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux. Une combinaison d’habitudes de vie saines et de médicaments peut contribuer à abaisser votre tension artérielle. Si vous êtes en surpoids, il est également important de perdre du poids afin de maintenir votre poids à un niveau bas.

N’oubliez pas qu’une seule mesure de la pression artérielle ne permet pas nécessairement d’améliorer votre santé. Une moyenne des mesures de la pression artérielle prises au fil du temps est la plus précise. C’est pourquoi il est souvent idéal de faire prendre sa tension artérielle par un professionnel de la santé au moins une fois par an. Si votre tension est élevée, vous devrez peut-être la faire vérifier plus souvent. En conclusion de notre article comment lire un tensiomètre ? N’hésitez pas à consulter notre guide d’achat tensiomètre ! l’équipe de pro-tensiometre.fr et moi même nous tenons à votre disposition dans l’espace commentaire ou en message privé via la page contacte du blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *